rupture scolaire

Bien qu’il n’existe pas de statistiques officielles, on estime qu’environ 4 à 5% des jeunes de 6 à 16 ans sont victimes de troubles anxieux les empêchant de se rendre normalement en classe; ces troubles peuvent aller jusqu’à l’impossibilité de se rendre à l’école, avec des attaques de panique, des crises d’angoisse, et mener jusqu’à la déscolarisation.

Ce phénomène est en augmentation, et la pratique de la sophrologie, associée à une prise en charge médicale et/ou psychologique peut atténuer l’anxiété, aider l’enfant ou l’adolescent à identifier et à gérer ses émotions, à reprendre confiance en lui.

Je propose aux plus jeunes une version ludique de la sophrologie; j’utilise des jeux, des contes, du matériel pédagogique, adapté à leur âge.